Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:54

La torture infligée au territoire de la France n’en finit pas de faire des ravages à tous les niveaux. On a créé des régions, des communautés de communes, des communautés d’agglomération, des pays, maintenant on parle de métropoles, mégapoles et pourquoi pas mégagigaquelque-chose ? Pourquoi dis-je ça ? C’est Tout simple,   dès le premier jour de la décentralisation, j’avais déjà écrit quelque part dans mes notes, que c’était la fin de la République, une et indivisible, que c’était la porte ouverte au communautarisme, que c’était la réintroduction des seigneuries du moyen-âge, que c’était apporter de la division à la division, etc. Par exemple, dans le Sud-Ouest du 22 juillet 2010, le maire de Castelculier fait part de son désaccord complet pour adhérer à une CAA. Dans le Sud-Ouest du 24 juillet 2010, le Conseil Municipal de Villefranche-du-Queyran a voté pour quitter la CCVG et demander l’adhésion à celle des Landes de Gascogne. La commune de Fauillet, encerclée par plusieurs communautés de communes, a toujours refusé d’adhérer à l’une d’entre-elles. Où est la cohérence, si ce n’est que le mirage d’intérêts, pour qui ? La quasi-totalité des régions est aux mains de la soi-disant gauche qui applique chacune de leur coté des politiques différentes, pire, elles se mettent en concurrence au détriment des administrés ; certaines, même, réclament l’usage de leur langue locale comme première langue. Alors qu’il existe des mouvements revendiquant la création d’une république occitane indépendante, le Conseil Général accorde des subventions à quelques illuminés pour, disent-ils, que l’occitan devienne une langue vivante (Petit Bleu du 1er octobre 2010.Agen). N’est-ce pas là, tendre des verges pour se faire fouetter ? Pourquoi l’Etat se débarrasse-t-il des choses qui concernent tous les citoyens, santé, éducation,  sécurité, etc., pour ne garder que les grands moyens de coercition, police, armée, justice ? C’est pour mieux nous châtier, mes enfants ; pardon je veux dire : c’est pour mieux nous mâter, mes chers concitoyens.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de : Où va la République
  • : Analyse de l'actualité à travers les médias
  • Contact

Recherche

Liens