Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 11:49

Vous n’êtes pas obligé de me croire mais je me souviens de l’époque où je vivais sous l’appellation Cro-Magnon, c'est-à-dire aux environs de 20 ou 30.000 ans avant notre ère dite vulgaire (J’utilise la formule ‘‘ère vulgaire’’ pour effacer la référence à la religion). A cette époque mes compatriotes et moi-même, nous survivions grâce à nos instincts, notre intelligence, et aussi notre forme physique car si nous chassions le gibier, il arrivait que quelquefois, le gibier, c’était nous. Outre la cueillette ou la chasse, nous étions également des pêcheurs et lorsque la faim nous tenaillait nous devions nous mettre en recherche de nourriture. Bien entendu, dès qu’une opportunité se présentait, nous la saisissions ; si c’était un poisson  il n’était absolument pas question de le remettre à l’eau aussitôt péché. Vous allez me dire mais pourquoi ‘‘raconte-je’’ tout ça ? Tout simplement parce que je viens de lire dans le Sud-Ouest du 30 juillet 2016, sur un tiers de page avec photo, un article intitulé : « Sur le lac de Beaupuy, la pêche à la carpe est un sport de combat) ; là, je commence à me poser une foule de questions. De quel combat s’agit-il ? Puisque la pauvre carpe est toujours dans la même situation qu’elle était il y a quelque 20.000 ans, dès  qu’elle trouve quelque chose à manger, elle se précipite sur ce qu’elle pense être comestible ; ici en l’occurrence, ce qui l’a motivée c’est une chose nommée appât accrochée à une autre chose appelée hameçon. Où est le combat pour le carpiste (C’est le nom indiqué dans le journal) ? Et puis est-ce une pêche par nécessité, c'est-à-dire pour se nourrir ? Non ! Car il s’agit d’un concours qui est à celui ou celle qui en pêchera le plus et comme tout bon carpiste le pêcheur pratique le ‘‘No kill’’, c'est-à-dire qu’il relâche sa proie (Quelle mansuétude, n’est-ce pas ?). Avec un peu de malchance la carpe risque à nouveau de mordre dans un autre hameçon lors d’un prochain concours et ainsi de suite. Qui peut dire que la carpe ne souffre pas ? Qui peut dire que la carpe ne risque pas de mourir suite à ses blessures ? Nous sommes des omnivores certes et il faut également tuer pour manger mais pourquoi faut-il faire souffrir les animaux pour……. le plaisir ?  Bien entendu ceci est valable aussi pour les combats de coqs, la corrida, les combats de chien, pour lesquels d’ailleurs, le signe de croix est aussi, souvent de rigueur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de : Où va la République
  • : Analyse de l'actualité à travers les médias
  • Contact

Recherche

Liens