Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 16:13

Que vois-je dans la rubrique : « Refonte des régimes sportifs », page 2 paragraphe 4, Sport de haut niveau ?, Je cite : ‘‘Principe du régime : Accompagner financièrement la formation des jeunes sportifs de haut niveau […..]’’ L’aide aux clubs d’élite : Accompagner financièrement les équipes de clubs évoluant dans l’élite nationale de leur discipline, en sport collectif ou individuel […..]’’. Je crois pouvoir affirmer que je suis un sportif accompli, ayant pratiqué dans de nombreuses disciplines. Ceinture noire de judo 3° dan, j’ai enseigné principalement le judo pendant une trentaine d’années dans divers clubs amateurs, cela s’entend, mais je n’ai jamais bénéficié d’aucune aide financière et je me suis toujours acquitté de la cotisation au club où j’adhérais. Ce n’est pas les occasions qui ont manqué mais j’ai toujours refusé de considérer le sport comme une marchandise. J’estime que le sport est un moyen de développer ses facultés physiques et morales dans le cadre de  l’éducation populaire, sans esprit de compétition malsaine. Bien entendu il appartient aux collectivités locales de mettre à disposition des associations sportives, les moyens matériels, stade, salle, gros matériel et éventuellement du personnel d’encadrement, pour le sport amateur à la portée de tous les citoyens mais certainement pas pour une poignée de favorisés, considérés comme ‘’l’élite’’. Je suis écœuré de constater que depuis des décennies on fait état de la dette de la France alors qu’on gaspille l’argent à tous les niveaux au profit de quelques privilégiés. Dans le même esprit, il en est de même pour ce qui concerne les revendications de certains groupes comme par exemple ce que j’ai lu dans le journal Sud-Ouest du 13 mai, dans lequel il est dit que le Conseil général a voté une subvention de 40.000 € en soutien à la langue occitane. Là encore, je pense que ce genre d’activité est du ressort du privé et que le service public n’a pas à financer des options qui n’ont d’intérêt que pour les nostalgiques des temps passés. La Constitution stipule bien que la langue officielle de la France est le Français. N’ajoutons pas de la division à la division, en revanche, préservons une totale liberté dans la sphère privée, dans le respect des lois, bien entendu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Danièle Briquet 20/05/2010 17:08


Bjr Jean,
..... et
196 000 euros (de la seule mairie d'Agen) pour les joueurs de rugby...(l'élite agenaise)


Présentation

  • : Le blog de : Où va la République
  • : Analyse de l'actualité à travers les médias
  • Contact

Recherche

Liens